• ﷯ PAULINE PERPLEXE
     Pauline Perplexe est le nom d'une ancienne maison familiale située à Arcueil, gérée par des artistes et reconvertie en un lieu indépendant de production artistique et d’exposition depuis 2015. La dynamique de ce lieu et sa construction au quotidien, se nourrissent des tropismes de chacun. L'espace est réparti sur deux niveaux en ateliers et salles d'expositions et se combine sans cesse différemment, selon les exigences et la singularité de chaque projet. La programmation prend des formes multiples: concerts, lectures, expositions, projections et autres initiatives. En invitant des artistes d'horizons variés à se saisir de cet espace comme d’une plateforme, Pauline Perplexe veut favoriser l'essaimage d'une scène naissante et construire les meilleures conditions possibles d’expérimentation et d’émergence de nouvelles formes. Le contexte géographique du pavillon occasionne un type d'échanges basé sur des relations de proximité et de coopération. Les liens tissés avec les entreprises du secteur de l’artisanat et les établissements scolaires créent un terrain propice à engendrer de nouvelles perspectives chez les artistes. Ce projet a été rendu possible grâce à l'association Plateau Urbain et au soutien de la mairie d’Arcueil. Pauline Perplexe bénéficie du soutien de la ville d'Arcueil et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'île-de-France http://www.arcueil.fr/ Horaires d'ouvertures, sur rendez-vous.
  • ﷯ PLAN / CONTACT
     90 Avenue de la convention 94110 ARCUEIL RER B. Station Laplace paulineperplexe@gmail.com tel: 06.67.28.86.97 ou: 06.61.70.37.22 RER B - STATION : LAPLACE Chatelet-les-halles / Laplace: 13min
  •  ﷯ LES RÉSIDENTS
    Antoine Barberon Nina Bernagozzi Kevin Bogey Cecile Bouffard Io Burgard Christelle Conchon Morgan Courtois Florent Dégé Sarah Holveck Baptiste Perrin Nicolas Malclès-Sanuy Mathilde Rives Marie Bette
Rouge captif 21.02 — 09.03.20 Grichka Commaret Chez Pauline Perplexe - Vernissage vendredi 21 Février à partir de 19h Je te parle depuis cette pièce au fond du couloir. Perché au deuxième étage, l’écho de ma voix est court, capté par cette épaisse moquette verte, bloqué par la fine façade en métal de cet immeuble qui depuis plusieurs années me tient prisonnier. 183———STALINGRAD——————————HÔTEL DE VILLE ROGER DERRY—————————— Cela fait plusieurs semaines que tu essaies de me soutirer des informations, pour justifier les images produites pour cette exposition et je suis actuellement dans l’incapacité de t’en donner. L’explication va de soi. Nous sommes la même personne. J’ai donc hérité de ton caractère bien que mon corps soit plus petit. —————————COMMUNE DE PARIS——————————CONFORAMA—————————— Comme toi je regarde vers le passé les pieds dans un présent que tu inventes sans cesse. Cette image que tu te fais de ton quartier et de cet environnement familier c’est toi qui le produis. Je n’existe que dans les mouvements de ta pensée. Laborieuse. Mécanique. Forcée. Ça me fatigue.Tu m’exploites, je n’ai que cinq ans!. YOURI GAGARINE——————————DALLE ROBESPIERRE——————————CITÉ DES COMBATTANTS Toi aussi tu ne me réponds pas … Je crois que c’est parce que tout cela fonctionne comme des vases communicants et que lorsque je parle ta voix disparait. Pas de conversation possible. Voilà une info!: je suis seul dans cette histoire.